Actualités

Delémont

Une pensée pour la nouvelle année

Nos églises nous invitent à avancer dans cette nouvelle année avec ces paroles du Christ qui nous dit : « Celui qui vient à moi, je ne le rejetterai pas », illustrées par cette image de Stefanie Bahlinger de la porte entrouverte.

Je me tiens là, devant cette porte, je ne sais pas qui va m’accueillir, je ne sais pas ce qui se passera ensuite. A chaque fois que je franchis le seuil d’une porte, c’est une surprise, une nouvelle découverte, différentes émotions me traversent. Nous connaissons toutes et tous des moments où les portes se ferment devant nous et créent la rupture et la séparation, d’autres encore ou bien au contraire elles s’ouvrent et permettent les retrouvailles et les belles rencontres. Jésus à lui aussi vécu de tels instants dans sa vie, des portes se sont ouvertes pour l’accueillir avec joie et l’inviter à partager le repas, d’autres se sont fermées devant cet inconnu dont on parlait tant et qui était si différent.

« Celui qui vient à moi, je ne le rejetterai pas » nous dit Jésus. La porte est ouverte, elle éveille ma curiosité : qui l’a ouverte et pour qui ? Y-a-t-il seulement quelqu’un à l’intérieur ? Puis-je entrer ? Va-t-elle se refermer ?
Je découvre le pain posé sur la table avec un verre de vin, juste à côté ; la lumière chaude et accueillante, tel un chemin, m’invite à oser le pas de la rencontre, le bleu qui encadre la porte me fait penser à la rencontre entre le ciel et la terre. Une clef dorée, en forme de croix, flotte au-dessus de la porte, cet espace aménagé me donne l’envie d’y pénétrer, ici c’est sûr, je me sentirais en sécurité, ici peut-être le Christ lui-même viendra à ma rencontre. Inévitablement, la table dressée me fait penser au repas du Seigneur, là où Jésus se fait présence, là où il est proche de nous. Jésus, humble et discret, attend de nous que nous lui ouvrions la porte de notre cœur, il veut se faire proche des hommes et des femmes de ce monde, se mêlant à notre quotidien, parfois lumineux, parfois assombri. Quelle chance pour nous ! La porte reste ouverte, de jour comme de nuit, Jésus est là et attend patiemment que nous la franchissions, il écoute et entend nos prières, il perçoit nos silences et nos abandons, il dresse la table pour nous et continue de nous inviter, fort de cette promesse « Je suis la porte. Celui qui entre par moi sera sauvé. Il entrera et sortira, et il trouvera un bon pâturage » (Jean 10,9)

Prière
Seigneur, toutes les fois où je prie, j’ouvre une porte et je crée ainsi un pont entre le ciel et la terre, où je sais que toi tu viens me rencontrer. Je dépose entre tes mains cette année nouvelle, je te confie ma famille et mes proches afin que tu puisses les garder entre tes mains, je te confie aussi mes soucis et mes préoccupations afin que tu puisses m’éclairer de ta lumière de vie en plénitude. Sois présent avec moi et autour de moi chaque jour de cette année. Amen.

Carole Perez, pasteure

retour